DEATHEMBER 2016.

Décembre, 31 jours, 31 dessins.
Nulla dies sine linea